Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 14:21

what-i-do.jpg

Repost 0
Published by Kraby - dans Krabyatche
commenter cet article
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 15:19

P1180663.JPG

 

Moi qui attendais sagement avant de l'acheter, j'ai bien fait ! En ce moment, Leclerc fait une grande opération beauté et toute la salle de bain y passe. C'est ainsi qu'au détour des colonnes de shampooing, déodorants et vernis, je suis tombée sur le corner The Rocket de Gemey Maybelline avec réduction immédiate de 30% soit 4,86 € le mascara. Valable sur le noir, brun et noir waterproof, que demande le peuple ?

 

La promesse :

" 8X plus de volume en un clin d’œil !

Sa brosse ultra-volumatrice avec un cœur rigide et des picots ultra-flexibles propulse un maximum de volume sur les cils, sans paquet. Sa formule gel ultra-glissante maquille instantanément et uniformément les cils de la racine à la pointe pour un résultat volumateur ultra-net. Résultat : 8X plus de volume en un clin d’œil, sans paquet. "

 

Personnellement je n'en demande pas tant (pas du tout envie d'avoir des cils 8x plus grands, non merci ça va) mais pour un regard supersonique, moi qui cherchais le volume sans forcément la longueur, je dis merci Edouard, paix à ton âme capitaliste.

Repost 0
Published by Kraby - dans Krabyatche
commenter cet article
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 10:39

P1180633.JPG

 

Mon allié de l'hiver, c'est Carmex ! Oui je sais, sur vos calendriers normaux de gens normaux, l'hiver est terminé mais ici, que nenni, l'hiver dure plusieurs saisons, c'est toute la subtilité de la Normandie, il faut savoir l'apprivoiser, l'aimer, la chérir et rester pleurer sous la couette jusqu'au mois d'août. Et quand par chance il fait grand soleil, c'est le vent glacial qui vous crispe les entrailles. Je me débattais depuis toujours avec des Labello tous moins efficaces les uns que les autres. Mes lèvres étaient gercées, cassées, sanglantes, une véritable horreur. Alors quand, cherchant désespérément de l'ibuprofène dans une lointaine contrée havraise, j'ai vu ce petit bocal rempli de baumes Carmex sur un comptoir, j'ai posé mon campement à la pharmacie. Oui, je suis balance, comment choisir entre le baume en pot, en stick ou en crème chelou, entre l'original ou le cerise ?

 

P1180634

 

Je suis une fille traditionnelle, j'ai pris le baume Carmex classic en pot. Et là, ce fut la rélèvration ! (Faut que je pense à breveter ça). Véridique (personne ne m'achète ce billet), dès la première application j'ai sensiblement senti la différence. Mes lèvres qui, il faut le dire, partaient avec un sérieux handicap, ont été immédiatement apaisées, lissées, adoucies. Et le plus non négligeable : la couche qui reste sur vos lèvres est fine et agréable, vous n'avez pas ce kilo de graisse à traire que déposent les Labello et autres beurres The Body Shop (ceux-là sont miam par contre, un délice mais c'est leur grand défaut, je les mange en 2 minutes). Le truc bizarre ? L'odeur (faut aimer le camphre bien que légèrement vanillé) et aussi cet effet freezer à l'application. Mais on s'y habitue très vite et ça devient même un petit plaisir. Attends, lecteur, en plus Carmex est mutli-skills ! Il répare et chouchoute tes lèvres certes, mais il est également une excellente base de maquillage, il fixe le rouge à lèvres et peut aider à soigner les boutons de fièvre naissants. Certains ont même dans leur formule un SPF 15, eh oui la protection c'est partout ! Mon mini pot Carmex, mon soin doudou.

 

P1180635

 

Comme vous l'avez vu, ici le 5 avril, il neige. Voilà.

Repost 0
Published by Kraby - dans Krabyatche
commenter cet article
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 12:33

Eh oui, il me fallait bien une journée off pour me remettre de ce week-end éprouvant au Pays des Merveilles... Il faut dire que je n'ai pas été gâtée : une charmante vilaine migraine s'est imposée de vendredi jusqu'à encore aujourd'hui. Désespérée que je suis, j'ai arrêté d'essayer de la soigner, elle finira bien par partir toute seule... Mais ce petit détail qui peut vous coller par terre et vous vider de toute votre énergie a sensiblement assombri notre séjour à Disneyland sans pour autant nous empêcher d'en profiter un maximum. Le Rouquin, lui, a du courageusement reprendre le chemin du travail lundi matin pendant que votre crabe-épave décrépissait misérablement dans son canapé. Je suis tout de même allée prendre l'air quelques minutes, vu qu'en plus, il faisait beau, le temps de visiter mon jardin avant que la nuit ne retombe, bien trop tôt à mon goût depuis cette horreur de changement d'heure (qui nous a néanmoins permis d'avoir une heure de sommeil en plus, appréciable et nécessaire vu les circonstances).

chesh cat

On peut être mourant mais présentable : comme une envie de pisser (quelle expression!), je me suis fait un chignon sympa en deux temps trois mouvements et quelques épingles.

Je vous ai dit, qu'en ce moment, j'aimais les chignons ?

chignon 2

chignon 3

chignon 1

Quelques photos biatch power, donc. Je n'ai pas le cadre cage d'escalier victorien du 16ème arrondissement parisien (il n'y a pas d'escalier dans mon jardin, seulement des orties en pagaille) ou encore les poses de blogueuse mode avec les genoux en dedans, ma religion de danseuse me l'interdit. Histoire de vous présenter par la même occasion une première pièce (parmi d'autres, on s'est fait plaisir mais le dieu de la sagesse était avec nous, on a su rester raisonnable (que son nom soit sanctifié!)) rapportée de chez l'ami aux oreilles rondes, un super tee (dont la quête aura été longue et difficile pour aboutir in extremis, dimanche à 21 heures) du Chat du Cheshire, ami d'Alice et maintenant mien. C'est rose, certes mais c'est comme ça. Ca me donne envie de clamer qu'"Ici, tout le monde est fou. Je suis fou. Vous êtes folle".

chesh cat 2

Et mes bottines DVS qui ne me quittent plus, elles sont chouettes, elles sont confortables, elles sont chaudes, elles s'enfilent en une seconde trois quart et vont avec tout !! Quand je pense que j'hésitais à les garder, le jour où je les ai reçues... Réactions de mes potes quand ils voient ça : "Tu feras attention Kraby, t'as gardé tes chaussons". Mes amis n'y connaissent rien (et surtout, ils n'ont encore jamais mis le pied dedans).

bottes

bottes2

Repost 0
Published by Kraby - dans Krabyatche
commenter cet article
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 00:00

[Pardon pour ce titre apogée de la nazitude mais il me fait rire.]

Avoir repris la danse m'a fait découvrir plusieurs choses :

ballerine-c-kief.be.jpg

1 - J'ai des muscles

decowpe.jpg

OK, ils sont bien planqués mais t'inquiète je les sens bien en rentrant le soir à la maison. Il y en a partout, dans mes jambes, dans mes bras, dans mes pieds et mes chevilles, dans mon cou et même dans mon dos ! C'est fou. Heureusement, mon kiné personnel me masse avant de faire dodo. Et ça les gars, c'est trop de la boulette.

2 - J'ai du gras

muscles.jpg

Ah, on y vient. C'est là-dessous que sont cachés les muscles en question (voir plus haut). Et ton gras, même s'il te tient bien chaud l'hiver, il est franchement indésirable pour se la jouer ballerine du siècle. Quand ta jambe aimerait bien monter et que ça bloque au niveau des charnières simplement pour cause de trop plein de peau, moi je dis, à bas le gras ! Paie tes complexes, aussi, quand tes voisines de tutu font 30 centimètres de tour de taille et de fesses mais se cachent quand même sous une grosse tunique bien longue alors que toi tu es allée chez Décat exprès pour trouver un shorty rien que pour planquer ta cellulite de fesse.

3 - J'ai des poumons

boule
© Disney Pixar

Ma tête devient violette jusqu'à ce que je comprenne qu'il faut respirer pour survivre. J'ai des poumons, je dois bien les utiliser. Mais souvent, je les cherche. Ils aiment bien jouer à cache-cache, surtout après les sauts et entrechats.

4 - J'ai des cheveux !

Oui, j'ai découvert que j'avais les cheveux longs. Il n'y a pas très longtemps, la vilaine coiffeuse avait fait de moi un petit garçon moche, aujourd'hui mes cheveux font 3 kilomètres de long... La pleine lune, tout ça... Des cheveux, donc, que j'attachais négligemment avec un elastique bête quand ils me prenaient trop la tête.  Pour manger, ou pour dormir, par exemple. Facilité. Envie de liberté, cheveux dans le vent, je n'ai besoin de personne en Harley Davidson ? Non, rapport que je suis nulle pour les coiffer. Simplement. Et que je n'y pense pas. Pourtant, j'ai passé une enfance cheveux tressés bien serrés, pas un poil qui dépasse, histoire de ne pas y passer trois heures le soir en démêlage, avec interdiction de défaire ma coiffure en classe. Ce qui m'a valu de me faire appeler Fifi Brindacier pendant assez longtemps. Evidemment, mes copines étaient trop fan et adoraient me prendre pour leur tête à coiffer pendant la récré. Je me faisais engueuler en rentrant (mais je m'en foutais, j'adore me faire tripoter le capillaire).

FifiBrin.jpg© Jan Delden/Pressens Bild

Bref, j'ai des cheveux. Ah mes ch'veux mes ch'veux mais qu'est-ce que j'vais faire avec tous mes ch'veux ???! (Florence Foresti powa). La danse m'a rappelée à l'ordre : pour pirouetter bien comme il faut, il faut avoir les cheveux coiffés, sinon ça se barre en sucette au premier tour de tête. Mange ton mur. Donc, j'ai (ré)appris à me faire un chignon. Je fais une belle tresse bien rangée et je la tournicote puis je fixe tout ça avec tout un tas d'épingles à chignon. Sans se les planter dans le crâne. Ca pique. Un petit filet pour éviter les bébés cheveux qui s'échappent et hop, c'est parti pour 2 heures de Bayadère. Je vous collerai une photo pour le résultat. Parfois c'est nickel, bien rond bien stable, parfois ça penche et c'est n'importe quoi. Rapport au chignon fait en 3 secondes parce que le cours a déjà commencé et que je suis encore dans ma salle de bain. Et après, quand tu défais ta tresse, tu as des cheveux de princesse qui donnent envie à ton amoureux d'aller pourfendre les dragons. Et ça, c'est cool.

Raiponce_cheveux.jpg© Disney Enterprises, Inc.

En attendant, pour celles (et ceux, la longueur capillaire n'étant pas réservée aux filles) qui se galèrent les fesses à faire un chignon, voilà un tuto du secret et ancestral family bun de Timai et Monsieur Lâm. 10 secondes top chrono pour une coiffure top, le tout dans une vidéo qui te colle la patate ! Pour l'instant, ça ne marche pas pour moi, bien que je m'en approche je dois tout de même me planter quelques épingles dans le scalp pour que ça tienne. Mais quel résultat !!

Repost 0
Published by Kraby - dans Krabyatche
commenter cet article
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 13:00

shortouel - krabyatche

(Une photo de modasse biatche en trendy mood pour faire bien, même si c'est pas color-block.)

Un quoi ? Un shortouel. Si, si. Le résultat d'une histoire folle entre un short et un sarouel. Et je l'aime bien, mon shortouel. Il est cool et il fait croire au monde que j'ai un boule de 3 kilomètres de circonférence. Genre sous-vêtements Pampers. J'assume. Même que j'ai le même en noir.

Ben oui, quand c'est trop dur de choisir, je choisis pas.

shortouel - bigboule

shortouel---background.JPG

shortouel - converse zombie

Comme ces derniers jours il a fait beau et chaud (sauf depuis hier, c'est la tempête et je fais des cauchemars de big bang et de montée des eaux... cherchez pas), le crabe a mis ses jeans adorés au placard et s'est décidé à sortir les jambons. Non, vous ne verrez pas mes poteaux translucides, j'ai aussi laissé mon courage au placard - quoique, cette semaine, j'ai quand même fait péter la jolie jupe qui tourne sans aucun poil de collant à l'horizon, ça fait du bien - donc on y revient, j'ai sorti les shorts (et shortouels) et jupettes en tout genre et, par là même, les gambettes mais elles restent bien au chaud à l'abri des regards, sous un épais collant noir h&m. Courageuse mais pas téméraire, la Kraby.

shortouel - padtete

Si on m'avait dit, il y a genre ne serait-ce que deux ans, qu'un jour j'en viendrais à porter des jupes de fille qui tournent et surtout des shorts, dont LE short en jean pétasse biatche qu'il en faut, des couilles et un quota de zéro cellulite, pour l'enfiler et se ballader sans avoir envie de se jeter sous le premier métro qui passe, je vous aurais ri au nez, voire pire (oui, on peut faire pire dans le nez de quelqu'un). Parce que voyez-vous, ma bonne dame, ça peut paraître tout con comme ça, mais même avec des collants, impossible de me faire à l'idée de jeter à la face du Monde de la Planète de l'Univers la foudroyante image de mes jambons. Timide et complexée, bonjour. Et puis un jour, j'ai compris que le Monde de la Planète de l'Univers, il en avait rien à secouer de mes jambons. Y a Madrange pour ça et ça lui suffit. Ca lui passe carrément au dessus (y a quoi, au dessus de l'Univers?). Du coup, mes jambons translucides et moi, on prend l'air aussi souvent que possible (du moins aussi souvent que mon humeur me l'autorise), pour l'instant bravement planqués derrière du 40 deniers mais on y vient, on y vient, au cuissot branlant qui sort sans pudeur.

Tfaçon, la pudeur, ça pue du cul. On n'a qu'une vie bordel.

foulard-de-la-mort Pieces

Ah et puis, je vous l'avais pas montré, mon super foulard de la mort qui tue. Ben voilà, tu le vois.

shortouel - krabyatche 2

Shortouel Kanabeach via Vente Privée - Foulard-de-la-mort-qui-tue Pieces via MonShowRoom
- Zombie Converse en décomposition -

Repost 0
Published by Kraby - dans Krabyatche
commenter cet article
19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 11:54

Comme c'est le mois des poissons*, toussa toussa..

Jupe poche

Converses pourries

Vous n'aviez pas aperçu ma trogne depuis belle lurette alors voilà je vous la colle ici, ma tartine.

MarinRose dehors

Aujourd'hui j'ai décidé de me déguiser en fille (en ce moment c'est un peu dur dur) : à bas les poilopattes, une jupette, une marinière à noeud noeud, un collant rose (déjà vu et chez Juliette) et le tour est joué.

Bague Fashionology

Ah, et des bijoux, aussi. Un peu mais pas trop. Du genre, ma jolie bague, là, en forme de serre ou de patte de pigeon - je te laisse te faire ta propre opinion, lecteur - en véritable vrai argent de chez Fashionology qui fait des trucs trop top chouettes qui tabassent et qui parfois te lance depuis les Pays Bas (ils ont de la force, ouais) un petit code promo que du coup tu peux pas refuser (ça serait péché). Hop, attrapé au vol, -25% sur ta commande, tu remercies le dieu du bling rock de t'avoir menée là.

Au passage tu chopes le collier os de poulet (oui, tu sais, celui avec lequel tu fais un voeu) histoire de bien confirmer que les oiseaux, tu les aimes bien mais tu les préfères morts, autour de ton cou ou à l'un de tes doigts.

Bague rayures

Bon, j'ai pas poussé la fillitude au point de mettre des jolies chaussures à talons : j'ai voulu car cette tenue était parfaite avec mes escarpins Jonak mais ils auraient niqué mes collants rose de Barbie (la bride râpe un peu, il faut que je retouche ça si je veux éviter d'avoir des actions chez H&M ou Miss Helen) alors j'ai battu en retraite avec mes vieilles mais merveilleuses Converse sans lacets carrément déglinguées que j'adore plus que le pain de mie (c'est dire).

Elles n'ont plus de gueule mais je refuse de les jeter.

Zoom Converse

Converse closer

Chaise

Marinière Friandise trouvée chez Fruit Rouge - Jupe Bershka - Collants rose Miss Helen from Monoprix

Converse pas vintage Clochard Power - Bague "Silver Claw Ring", Fashionology

Dos Noeud

Décor : mon bureau tout gris tout moche et poussiéreux, dans lequel je m'ennuie fort souvent et où je rêve actuellement constamment de vacances.

* Le premier qui lance "face de raie" je lui démonte un oeil.

Repost 0
Published by Kraby - dans Krabyatche
commenter cet article
21 novembre 2009 6 21 /11 /novembre /2009 22:57
... ou quand Jeanne Mas rencontre Julien Sorel.


Oui, j'aime le rouge et oui, j'aime le noir. Pas ce qu'il y a de plusoriginal sur Terre mais les goûts et les couleurs... Du coup, ma maison est meublée de tables Lack rouges, de Benno noirs, d'un Billy rouge, je vous épargne le reste. Pas étonnant que ça se répète aussi sur les fringues. Comme tout le monde, mon armoire est remplie de noir mais je me soigne et j'essaie de rajouter quelques couleurs entre les tee-shirts sombres. Et comme j'ai du mal à résister à tout ce qui est rouge... Avec ma robe La Redoute bis (la grande soeur de la robe Flashdance, vue ici) qui elle est en sweat noir et que j'adore, j'ai tenté les collants rouges que je n'avais pas enfilés depuis belle lurette. Terminée par une paire de ballerine-babies toutes mignonnes que j'ai depuis 2 ou 3 ans mais que je ne parvenais à assortir avec aucune de mes tenues, me voilà toute prête pour sortir en amoureux. La vie est belle !


J'irai plus haut que ces montagnes de douleurs !



Cette robe est vraiment parfaite. Un vêtement, de multiples possibilités. Elle se porte aussi bien en robe qu'en tunique sur jean, avec des converse ou sur des talons. C'est selon l'envie du moment et elle change complètement de style en fonction de la façon dont on la porte. C'est une polyrobe ! Merci La Redoute.



Après une [toute petite] promenade en ville, un agréable repas aux Brigades du Kitsch (tout aussi original et délicieux que Le Kitsch son grand frère), le Rouquin et sa Kraby rentrent heureux et épanouis, oui ! Cette soirée était très chouette, je m'en vais rattraper mon retard de Cosmo-fan.


Je ne suis pas la seule lectrice dans cette maison...



Repost 0
Published by Kraby - dans Krabyatche
commenter cet article
14 octobre 2009 3 14 /10 /octobre /2009 16:55


Le maquillage et moi, ça fait deux. Ou plutôt trois. Vous avez le maquillage, un mur, puis moi.

Le mur étant composé de beaucoup, beaucoup de briques*.



Brique n°1 :
Le Talent

Je suis incroyablement malhabile avec ces toutes petites choses légères et fragiles que sont les pinceaux, poudres et crayons. Et puis surtout, je ne pas très subtile. Du coup, le maquillage est raté ou bizarre, ça fait des placards plutôt que d'être joliment aérien comme dans mon Cosmo, le fard à paupières est tout partout sur mes joues au lieu d'être sur mes yeux et le crayon préfère se planter dans ma pupille plutôt que de se contenter du bord, bref, une vraie joie. Parfois, je m'applique très très fort et au bout d'une demie heure je peux espérer obtenir un résultat pas trop mauvais. Faut dire que je n'ai jamais vraiment appris à me maquiller. J'ai commencé à colorer un peu mes yeux en début de lycée et j'ai quasiment tout de suite trouvé ma maquilleuse perso : ma meilleure amie qui adorait se servir de moi comme tête à coiffer. Résultat, c'est elle qui me plantait les pinceaux dans les yeux, mais à la fin, j'étais toute belle. Aujourd'hui, elle a mieux à faire entre les couches et les biberons.



Brique n°2 : Le Temps

Je suis constamment en retard, alors s'il fallait attendre que la buée ait disparu de tous les miroirs de ma maison mal aérée pour ensuite y passer une demie heure, main tremblotante et langue tirée, autant ne pas aller travailler du tout et rester dans mon canapé. Je serai belle et mon regard de braise allumera les deux trois araignées que je croiserai sur ma route. Mais je ne serais pas au bureau et donc c'est mon chef qui m'allumerait. A oublier, donc. Quant à la solution sonnerie du réveil avancée de plusieurs minutes, n'y pensez même pas. J'ai dit non.



Brique n°3 :
L'Amour (aveugle)

Mon Rouquin me préfère sans maquillage (qu'il dit). Pourtant, c'est maquillée comme un pompier qu'il m'a rencontrée. Pour le coup, ça me freine un peu, parce que ce n'est pas qu'il me trouve plus jolie sans maquillage, mais que, maquillée, "ça fait bizarre". Pas l'habitude, gnagnagna. Alors moi, je ne mets plus trop de maquillage (réussi ou pas) de peur qu'il me ressorte une de ces phrases bizarres. "Tu me trouves jolie comme ça?" "Oui, t'es jolie mon chat - grimace en biais - ça fait bizarre ton maquillage, mais t'es jolie." Youpi. Ah, l'Homme saura toujours parler aux femmes.


Heureusement, une Kraby ne se laisse pas démonter de la sorte. Je resterai fidèle à mon crayon noir et mon mascara qui mettent en valeur mes grands yeux bleus (c'est cool, ça réduit le budget make-up que je trouve parfois bien cher malgré les très jolis packagings). J'ai horreur du reste, poudres, cremes, anticernes, fond de teint et compagnie. Ils n'atteindront jamais mon visage. Je ne mets rien. Un petit coup de Mustela sur un coton et me voilà fraîche comme un bébé. Et quand j'ai le temps et l'envie, hop le crayon sort de son capuchon et vient dessiner sur mes yeux. J'ai encore du mal avec le rouge à lèvres mais je fais des efforts et, bientôt, le grand test du vernis à ongles !! Ca fait du bien, des fois, d'être une dame.


* OK, mon mur n'a que 3 briques, mais il tient debout. Pi personne n'a précisé la taille de ces briques, si ça se trouve elles mesurent plusieurs kilomètres de large et la même en hauteur ! Non je ne vis pas en Chine, pourquoi?


Damn, si j'avais une chambre comme ça, j'en deviendrais folle !! Je sauterais sous les étagères cubiques avec ma jolie casquette rouge et je boufferais des champignons pour grandir et buter les méchantes tortues !
L'hallu 24h/24, le pied, quoi. On trouve le papier peint ici (on y trouve toujours des trucs de fou t'façon).

Repost 0
Published by Kraby - dans Krabyatche
commenter cet article

Kraby Krabette

  • : Le panier de crabes
  • Le panier de crabes
  • : Un peu de tout dans le même panier...
  • Contact

Recherche

Vieilleries