Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 août 2012 4 02 /08 /août /2012 16:18

Premiers jours chez les agriculteurs, allons voir ce qui s'y passe !

logo-amour-pre


Dans l'Eure et Loir, Annie attend ses prétendants dans son haras, non sans avoir fait quelques courses en fanfaronnant dans le village à qui voulait l'entendre qu'elle recevait deux hommes rien que pour elle. Pour ses "deux amoureux", comme elle les appelle, elle a prévu une spécialité locale : le boudin noir aux pommes. Mais elle se laisse aussi tenter par du boudin antillais sur les conseils du boucher : "ça rend amoureux", plus 10 croissants et 10 pains au chocolat, histoire qu'ils ne puissent même pas s'échapper s'ils le voulaient, coincés qu'ils seront sur leurs grosses fesses sournoisement engraissées. Annie logera ses prétendants dans d'anciens box aménagés.

cheval.jpg

Guy arrive le premier, de Picardie, mâchant bouche ouverte un chewing-gum. Une petite ligne avant de descendre de voiture histoire de se requinquer et c'est parti pour la drague.

guy-coke.jpg

Guy y croit à fond. Il est persuadé d'avoir déjà la préférence d'Annie et que c'est une affaire acquise. Elle, en plein dressage, l'accueille sur son cheval, de loin, avec le vouvoiement. Ne souhaitant pas la déranger, il sort du bâtiment mais ce gros benêt ne comprend pas qu'une femme aime à être admirée. Elle sort donc poursuivre son dressage à l'air libre, pour qu'il la regarde bien. Guy attend sagement mais n'a pas l'air de trop s'intéresser.

guy-attend.jpg

Vient le test des chiens. Annie, très rassurante, précise que, agressifs, non, enfin ça dépend...

guy-tue-le-chien.jpg

Alors que Guy tente subreptiscement d'étrangler un des chiens, Annie lui rappelle que Bernard va aussi arriver. C'est la douche froide pour Guy, lui qui croyait être sur l'autoroute du sexe, il va y avair des bouchons. Il feint même de ne pas se souvenir de son rival : "euh, Bernard ?... ah oui !".

bernard.jpg

Justement, alors que Bernard montre le bout de son nez (ce n'est que le début), Annie décide de passer au tutoiement. Les rapprochements se font plus rapides avec Bernie :) Guy se sent obligé de faire le coq pour garder sa pôle position. Il sort ses pectoraux et joue de l'abdominal.

guy-beau-gosse.jpg

Alors que chacun choisit sa chambre, Annie se transforme en drôle de bête à poils. Guy ne pense pas le moins du monde à l'aider.

annie-graou.jpg

Tout le monde au boulot : Annie montre comment faire. Guy s'impose, il a toujours un mot à dire, une pique à lancer, tandis que Bernard préfère laisser couler et faire des photos dans son coin. Guy est bien pénible et j'ai bien envie qu'une paire de baffes lui tombe sur le nez.


En Gironde, c'est un Hugo un peu déçu que l'on retrouve : Laura, l'une de ses deux prétendantes, ne viendra pas. Le chagrin et la solitude l'ont donc poussé à s'acheter une casquette moche. Un conseil : ne faites jamais de shopping pansement sans être accompagné par une personne de bon goût, c'est parfois dangereux.

hugo-laura.jpg

C'est bien dommage certes, mais il reste Yamina. Opérée d'une appendicite quelques jours plus tôt, elle a mal au bide mais est quand même venue. Soudain, un cri m'échappe. Hugo a une casquette moche pour masquer la mochitude de son scalp : quelle est cette coupe, Hugo ? Vas-y on s'asseoit et on en parle, tu as des problèmes ?

jacques-dessange.jpg

Sur le parking de l'aéroport, ils se disent des banalités météo, appendicite, météo et ho oui, au fait, je me suis faite opérer. Egalité des sexes oblige, Hugo doit demander à Yamina de payer le parking de l'aéroport puisqu'il n'a pas de carte bancaire... elle non plus, ils tournent donc en rond dans le parking, ce qui est extrêmement intéressant. Yamina est très soulagée d'apprendre que sa rivale Laura ne viendra pas. Une fois sortis du parking (enfin), direction chez môman, puisqu'Hugo vit chez ses parents.

moman-hugo.jpg

Il est temps de nourrir les bêtes. Yamina apprécie particulièrement les chevaux, c'est son truc (ils ont les mêmes dents). Chez Môman on enlève ses chaussures avant d'entrer ! Yamina rigole comme une baleine en essayant de retirer ses bottes en caoutchouc, Hugo vient à la rescousse mais ne rit pas trop. C'est peut-être les chaussettes roses qui le font flipper ? (Yamina est marrante, en vrai je l'aime bien.)

yamina-bottes.jpg


Du côté de chez Philippe / Pierre Bachelet, la maison du Jura est fin prêt pour recevoir les deux prétendantes. Isabelle arrive en premier. Elle avait collé un complexe de taille à Philippe qui, pour coup, est bien plus petit qu'elle.

philippe-petit-isabelle.jpg

En attendant Pascaline, Philippe et Isabelle se murgent à la bière et trinquent à tour de bras.

philippe-et-isabelle-picolent.jpg

Pascaline déboule dans un bolide bleu, une Alpine qui capte toute l'attention de Philippe.

pascaline-alpine.jpg

Et que ça picole encore, c'est le quatrième verre pour Isabelle qui commence à plus marcher droit.

isabelle-et-pascaline-picolent.jpg


Dans le Vaucluse, Bruno part chercher ses prétendantes à la gare. Annie, le choix par dépit suite au désistement de Jasmine, attend déjà, avec ses cheveux magiques qui font floup floup.

bruno-annie.jpg

Juste le temps de charger la voiture avec les dix mille valises d'Annie et voilà déjà qu'il faut accueillir Nancy, qui ne sait pas que Jasmine a jeté l'éponge pour retourner à Agrabah. C'est donc surprise qu'elle retrouve Bruno accompagné d'Annie-floup-floup. Apparemment, plutôt mauvaise, la surprise.

nancy-et-annie.jpg

L'ambiance est glacialo-pôlaire. Menée d'une main de fer par Annie, la petite troupe fait les courses et les rivalités se font vite ressentir, bien que les relations restent toutefois cordiales... pour le moment.


En Gironde, il y a aussi Patrice, l'apiculteur. Sa maison briquée, il part pour l'aéroport (le même que celui où Hugo tourne en rond avec Yamina) chercher Sandrine. Un peu trop sûr de lui, il s'attend à ce qu'elle n'ait pas beaucoup de bagages et reste persuadé que c'est Sylvie qui arrivera le plus chargée, car "ça doit faire bien une semaine qu'elle y pense". Patrice, tes chevilles ne t'empêchent pas trop de marcher, ça va ?

patrice-sandrine.jpg

Raté, Sandrine débarque avec une grosse valise, un gros sac et un plus petit, perdu, Patrice. Alors qu'elle lâche un de ces fameux "nous", Patrice fait une drôle de tête... Il en oublie de payer le parking et se retrouve lui aussi dans la vallée du Mordor, à tourner en rond en quête d'une caisse. En chemin pour aller chercher Sylvie, il précise qu'il ne veut pas de jalousie chez lui. Touchante naïveté... Patrice, dans ce cas, ne pas amener deux femmes ciblant le même homme sous le même toit, c'est évident qu'il va y avoir jalousie, c'est mathématique !

sylvie.jpg

Alors que Sylvie arrive, avec UNE SEULE valise, les retrouvailles sont chaleureuses, tout ce petit monde s'entend à merveille... pour le moment. Chez Patrice, il y a un pote parasite, on ne sait pas trop pourquoi mais voilà. Jean-Charles est parfumeur et se la joue BG en concoctant une petite fragrance personnalisée pour chacune des filles. Alors que Sylvie avoue se sentir mal à l'aise après avoir capté certains regards entre Patrice et Sandrine, Jean-Charles lui fait du vaudou au dessus des cheveux.

le-parfumeur-vaudou.jpg

Ce qui ne la détend pas spécialement...


Voilà mes petits chats momifiés, c'est terminé, j'essaie de voir l'épisode 4 vite. Salut !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Kraby Krabette

  • : Le panier de crabes
  • Le panier de crabes
  • : Un peu de tout dans le même panier...
  • Contact

Recherche

Vieilleries