Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 juillet 2014 2 22 /07 /juillet /2014 13:09

J'ai l'impression que ça fait des années que je n'ai pas posé une pince dans le coin... Il faut dire que j'ai été pas mal occupée ces derniers temps, principalement par le roller derby, cette passion dévorante qui a pris tout mon temps et toute mon énergie. Car c'est non seulement un sport (oui, une activité sportive intense qui me file des muscles, de l'adrénaline, des courbatures et de la sueur) mais c'est aussi un mode de vie, un emploi du temps dedié, une nouvelle grande famille qui s'étend bien plus loin que les limites de l'équipe. La France, que dis-je, le monde, l'univers, des derby friends partout prêts à vous rencontrer, à vous accueillir et à partager cette passion commune.

 

Inutile de préciser que j'ai noyé dans le derby toute ma frustration du boulot. Car à côté de ça, si j'ai trouvé un passe-temps qui m'anime, le boulot n'a pas suivi. Une ambiance de plus en plus dégradée, des missions qui n'ont aujourd'hui plus rien à voir avec quoi que ce soit qui me fasse vibrer...

 

Il est temps de prendre le large !

 

Des mois, voire des années, que l'idée me trottait en tête mais, comme beaucoup, je restais retenue, liée à ce job, par des arguments qui au fond ne tiennent pas la route. Cette petite voix dans votre tête qui voudrait partir, qui se sent malheureuse, qui entrevoit toutes les jolies choses que vous pourriez entreprendre avec passion en dehors. Une bien agréable musique mais qui est vite recouverte d'une litanie insidieuse, celle du doute et de l'angoisse.

 

Quitter son job c'est si simple et pourtant si compliqué ! Le plus dur étant d'abord de dépasser les barrières qui vous empêchent de lancer la démarche. Voici mon parcours, à commencer par ces fameuses barrières qui ne sont posées, finalement, que par soi-même. Un peu d'énergie et de volonté, c'est facile à enjamber.

 

 

Voici 7 excuses bidon pour rester dans un job qui vous consume

 

 

" Les choses pourraient s'arranger, attendons un peu... "

 

Ca, c'est ce que je me disais, au tout mais alors tout début que j'ai senti que je commençais à faiblir. Effectivement, si c'est la première fois que vous vous posez la question, ça peut valoir le coup d'attendre un peu, histoire d'être sûr que ce n'est pas vous qui passez par un petit creux du moral. Ce serait dommage de quitter un job dès le premier signe de faiblesse. PAR CONTRE, si ça fait 6 mois que vous attendez que ça aille mieux, STOP. Arrêtez de perdre votre temps et votre énergie. Dans mon cas, NON, ça n'a pas été mieux. C'est même allé de pire en pire, enthousiasme et patience baissant de jour en jour, et des deux côtés hiérarchiques.

 

" Je ne veux pas passer pour un fainéant, je ne suis pas quelqu'un qui baisse les bras. "

 

Si vous êtes comme moi, beaucoup de gens dans votre entourage seront surpris d'entendre que vous souhaitez quitter votre emploi : "Comment ? Mais tu n'es pas sérieux, quitter un emploi stable, par les temps qui courent... c'est du suicide !" ou encore " Le marché de l'emploi est fermé, tu devrais être reconnaissant d'avoir du travail. " Vous êtes-vous bien posé la question ? Êtes-vous sûr de votre choix ? Alors, tenez-y. Vous savez pour quelles raisons vous voulez bouger. Vous savez pourquoi ce travail ne vous correspond pas / plus. Vous savez ce que vous voulez et ce que vous ne voulez pas. Il n'est pas question de baisser les bras. Il est question, au contraire, de foncer, de croire en ses convictions et en ses projets professionnels. Quitter un job dans lequel vous vous enlisez relève bien plus du courage et de l'ambition que de rester sagement à un poste sans espérer mieux.

 

" L'herbe n'est pas plus verte ailleurs. "

 

C'est simplement une erreur. Ouvrez les yeux, parlez à vos amis, parcourez le net. Il y a des tas d'entreprises dans lesquelles il fait bon travailler chaque jour et où chacun peut s'épanouir personnellement et professionnellement. Trouvez-les, contactez-les. Rencontrez-les.

 

" Je ne trouverai jamais d'autre boulot !"

 

Ce n'est pas en restant enfermé entre vos quatre murs que vous trouverez un nouveau job, cela est certain. Profitez de cette période où justement vous êtes plein d'énergie, d'ambition et de motivation pour faire bouger votre vie. Cela se ressentira dans vos candidatures, pendant vos entretiens professionnels et dans votre vie en général. Pour mon cas, je sais qu'être en poste me freine considérablement dans mes recherches d'emploi.

 

" Si je démissionne, je perds tout !"

 

Même si elle peut s'avérer utile (mais uniquement dans le cas où vous auriez une promesse d'embauche), la démission est rarement la meilleure solution. Pensez à la Rupture Conventionelle, elle a été créée pour satisfaire aux attentes de chaque partie (employeur / employé) et sécuriser la procédure un maximum afin que l'employé (comme l'employeur) ne soit pas lésé. Vous avez une administration entière pour vous soutenir, profitez de l'aide qu'on vous propose ! Enfin, démission ou rupture, quitter un job n'est jamais anodin. Il y a toujours un prix à payer. Mais est-ce comparable à votre équilibre ? Un mauvais job peut à long terme ruiner vos espoirs professionnels mais aussi votre vie de famille et votre santé. "Je perds tout" >> qu'est-ce que c'est pour vous, "tout" ?

 

" Quitter mon job, ça fera tâche sur mon CV. "

 

Encore une grosse erreur. Vous connaissez vos raisons. Vous savez les expliquer. Un employeur sérieux sera bien plus intéressé (et flatté) par une personnalité confiante et courageuse, qui sait où elle va et ce qu'elle désire dans la vie (surtout si c'est : bosser pour lui) que par quelqu'un qui attend que ça tombe tout cuit, s'endormant sur ses acquis à un poste qui ne lui plait pas. Ambition zéro.

 

" Mon job actuel est vraiment bien payé... "

 

C'est la barrière principale pour quitter un job. Comment sauter le pas d'un emploi stable, longue durée et bien payé à une situation précaire, dépendante et effrayante ? Comme nous l'avons vu, puisque vous êtes dans une dynamique ambitieuse et motivée, cette période ne durera pas longtemps. Elle vous servira, justement à vous recentrer. Retrouvez-vous vous-même. Quel que soit votre salaire actuel, vaut-il d'y passer sa vie, dans les conditions que vous voulez fuir ?

 

 

N'attendez pas que votre vie trouve son sens, donnez-le lui.

 

Réveillez-vous !

Repost 0
Published by Kraby - dans Krabyniouze
commenter cet article
27 août 2013 2 27 /08 /août /2013 17:47

vacances-crabe.png

 

Non je n'avais pas disparu de la surface terrienne, j'étais en vacances ! J'ai profité de mon temps libre, du soleil, de la mer, de très bonnes tables et de très bons amis. Maintenant que je suis de retour, dur de se retrouver entre quatre murs !

 

Le bon côté de la rentrée ? Une tête pleine d'idées et de projets à réaliser !

Repost 0
Published by Kraby - dans Krabyniouze
commenter cet article
26 juin 2013 3 26 /06 /juin /2013 16:17

J'ai été chez le coiffeur et i m'a coupé TOUT CA !!!

 

pticheveux.jpg


En vérité, elle est venue à moi et depuis que j'attendais ça, elle a été accueillie comme le messie, tapis de soie et danse du ventre... CINQ ANS que je n'avais touché à mes cheveux en dehors des pointes, aujourd'hui j'ai donc perdu quelques grammes de ptits cheveux tout fins mais plusieurs kilos d'attente enfin récompensée ! Avec mes tout ptits ch'veux, jme sens trop bien ! Freedom !

 


Repost 0
Published by Kraby - dans Krabyniouze
commenter cet article
31 mai 2013 5 31 /05 /mai /2013 18:29

me-and-my-vibrator.png

Repost 0
Published by Kraby - dans Krabyniouze
commenter cet article
24 avril 2013 3 24 /04 /avril /2013 15:17

star badge

 

Joli cadeau du Citron, qui me connait bien. Oui, un jour, je serai grande. Si.

Repost 0
Published by Kraby - dans Krabyniouze
commenter cet article
27 mars 2013 3 27 /03 /mars /2013 15:30

Alors depuis ces dernières semaines, il m'est arrivé plein de trucs, des trucs bien, des trucs chiants, des trucs à la con. Comme quoi ta vie peut être d'un vide intersidéral puis tout d'un coup ne te laisser aucun répit. Pas même une brêche pour respirer. Rien. T'as qu'à crever la gueule ouverte.

 

roller derby

 

1 - J'ai commencé le Roller Derby. J'ai souffert, j'ai mouru, j'ai craché mes poumons, j'ai eu besoin d'un déambulateur et respiré le feu durant trois jours et trois nuits après le premier entraînement. Et j'y suis retournée la semaine suivante parce que j'ai adoré ça.

 

chanel

 

2 - J'ai reçu un Mascara Chanel ("Le Volume") offert par Grazia et j'étais super contente. Et après j'ai perdu mes deux yeux au combat, démaquillée direct, soirée myxomatose.

 

facebook-dislike-button-blue

 

3 - J'ai ouvert un compte Facebook. J'en peste encore, moi qui n'en voulais surtout pas ! Pas de bol, le club de Derby ne communique que via Facebook, j'avais donc le choix entre rester paumée dans mon coin et ne jamais m'intégrer ou mourir créer un compte. J'ai ravalé mes convictions et livré mon âme au diable deupoizéro. En bonne noob qui s'assume, j'ai créé mon compte un soir en 20 secondes avant d'aller dormir, sans modifier les paramètres. Le lendemain, envahie d'"amis" j'étais. Moi qui voulais passer inaperçue, c'est gagné, tous mes amis IRL vont sûrement grandement apprécier mes refus de leurs invitations, accompagnés d'un "Connaissez-vous cette personne ?" - "Non". Car ma page ne me servira qu'à ça : suivre les infos roller et être avertie comme toute l'équipe de ce qui se passe du côté des 4 roues. Alors oui, je t'aime toujours, non tu ne seras pas mon ami(e) sur FB, oui ma page est ultra private. Viens me voir sur Twitter si tu veux !

 

catherine

 

4 - J'ai une plante. Toutes les autres jusqu'ici étaient mortes. Catherine la donc bien nommée est un aloé véra qui ne se sent bien qu'allongé sur le dos. Le pot aussi, ça va avec. Faut croire que les plantes peuvent être de grosses feignasses cradingues qui foutent de la terre partout.

 

5 - J'avais une voisine cool, mais elle est morte. Elle laissait Mouche rentrer dans son salon et nous filait des pommes avec lesquelles je faisais de super crumbles pomme-framboise. Maintenant il y a son fils, qui joue de la tronçonneuse le dimanche entre 10h et tout l'après-midi.

 

6 - Ma mère, un coup de trop dans le nez, a crié au Roux : "C'est quand que j's'rai Mamiiiiiiie ?!". J'aurais dû lui répondre que j'attends les 6 ans qui la séparent de la retraite, pour pouvoir partir en week-end tranquille pendant qu'elle changera les couches et passera des nuits blanches. Hin hin.

 

carton.JPG

 

7 - J'ai un nouveau lit. Mais pas de sommier. Le lit est donc dans le carton, et c'est très décoratif.

 

8 - Avant, je disais : " ALLÔ! " mais ça c'était avant.

 

flector

 

9 - Après un entraînement de roller vendredi soir, un autre le samedi matin, un cours de danse le samedi après-midi, un anniversaire le soir et un dernier entraînement le dimanche soir, j'ai finalement une entorse à la cheville droite. Je marche en crabe et je suis punie d'activité pendant 3 semaines.

 

Je vais pouvoir recommencer à me faire chier.

Repost 0
Published by Kraby - dans Krabyniouze
commenter cet article
2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 17:42

lion meowWeIt

 

Les gars, soyons clairs. 2012 c'était l'année de la loose. Carrément. Alors avant de souhaiter une bonne année 2013 à mon entourage, je la joue égoïste à fond. Je me souhaite que cette année à venir soit la totale antithèse de celle passée. Plus de déprime, de ronchon, de temps qu'on regarde passer sans s'activer, de chagrins qui s'éternisent et ne se règlent jamais vraiment. Je veux du vrai, du bon, du bien, du beau. Je veux savoir choisir et prendre des décisions sans oublier d'aller jusqu'au bout. Je veux avancer. Je veux arrêter d'avoir l'impression d'avoir un lion qui tourne en rond dans ma cage thoracique. 2013 a intérêt à être balèze.

Repost 0
Published by Kraby - dans Krabyniouze
commenter cet article
31 décembre 2012 1 31 /12 /décembre /2012 20:07

P1170941.JPG

Repost 0
Published by Kraby - dans Krabyniouze
commenter cet article
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 11:23

Ils sont nés un 16 octobre.

 

Oscar Wilde, John Mayer, Frédéric Michalak, Elsa Zylberstein, Elie Semoun, Dino Buzzati, Clémentine Célarié, Christophe Maé. Plus ou moins prestigieux mais fidèles à la #TeamOctobre ! La palme revient à Casey Stoner, super motard qui a choisi de naître l'exact même jour que moi, tout comme Jonathan Tiphaigne qui chaque année à l'école me piquait l'exclusivité du gâteau au yaourt. Comme si leur mère ne pouvait pas serrer un peu les fesses et patienter quelques heures.

 

Bref. J'entre dans le club des 27, youpi. Je rase les murs et j'espère en ressortir l'année prochaine !! Je ne crains pas grand chose, quand j'ai vu le jour, Stallone faisait péter la jungle vietnamienne dans Rambo II : La Mission. Tout un programme. Quoique, le jeu Tetris était créé à l'Académie des Sciences de Moscou par Alexei Pajitnov, ce qui n'a pas influencé mes dons pour l'organisation et le rangement (euphémisme). Et Garry Kasparov devenait champion du monde des échecs alors que selon moi, c'est Ronald Weasley qui devrait avoir tous les honneurs.

 

rambo-II-16101985.jpg

 

En 1985, il y avait aussi de gros conflits sociaux en Espagne dus à la précarité de l'emploi et aux inégalités. Le monde a tellement changé... On découvrait les premiers sons des Guns N' Roses, Nirvana et Assassin alors que Michel Jonasz et Jeanne Mas remportaient les Victoires de la Musique.

 

bourse-de-paris-16101985.jpg

 

Le 16 octobre, Soir 3 commençait ses titres avec un Jean-Marie Le Pen victime de complots, c'est heureux. On parlait chômage et les salariés de Renault étaient en grève. Les communistes se battaient contre l'austérité de la gauche, invitant à voter contre la droite et non forcément pour la gauche et les cours de la bourse étaient présentés avec des animations Minitel. Quand on regarde l'émission, on a l'impression de suivre un vieux reportage BFM de la semaine passée.

 

Il était une fois Darwin et ses idées farfelues sur l'évolution.

 

 
Repost 0
Published by Kraby - dans Krabyniouze
commenter cet article
29 août 2012 3 29 /08 /août /2012 16:10

Hier, ce blog a eu 3 ans ! Ouvert dans un moment d'égarement, c'est aujourd'hui un ami que je traîne sous le bras, un peu partout, qui m'aide à entraîner ma tête et mes idées. Une sorte de projet qui me permet de faire autre chose lorsque mes journées se suivent et se ressemblent. Parfois délaissé au fond des méandres de l'Internet universel (je déplore d'ailleurs les mille milliards d'idées géniales -ou pas- qui m'assaillent parfois, que je n'ai pas toujours le temps ou la motivation de réaliser et dont je n'ai jamais parlé ici), parfois farouchement entretenu, ce blog n'est peut-être pas bien palpitant ni très intéressant, mais c'est ma petite place à moi où j'aime venir raconter des choses de temps en temps. Les 2 lecteurs et demi qui sont déjà venus ici le savent, ici pas de sérieux, pas de grande ligne éditoriale, pas de blogo-mode sponso, vous ne trouverez que des trucs et des machins, parfois sans queue, parfois sans tête, mais toujours avec un petit crabe aux commandes et tout le monde sait qu'un crabe n'a ni queue, ni tête.

MjAxMi1iOTJjN2JmOTUxOGZkMDll.png

Repost 0
Published by Kraby - dans Krabyniouze
commenter cet article

Kraby Krabette

  • : Le panier de crabes
  • Le panier de crabes
  • : Un peu de tout dans le même panier...
  • Contact

Recherche

Vieilleries