Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2009 4 17 /09 /septembre /2009 17:38


Je le reconnais, j'ai bien trois trains de retard mais je commence seulement à jeter un oeil à cette série.

Quelle bêtise d'avoir attendu si longtemps ! Je ne sais pas, j'avais l'impression que c'était encore une de ces séries niaises où Josie aime Robert mais couche avec Nestor sur son lieu de travail et Jennifer se fait kidnapper tous les premiers mardi du mois par un grand sociopathe dont le frère jumeau a été tué dans un incendie (mais celui-ci prépare sa résurrection dans la saison 57). Un mélange des Feux de l'Amour et de Poubelle la Vie (clin d'oeil à mon unique lectrice) mais version djeuns avec de la fesse et des lignes de coke entre deux. Eh bien je me suis royalement trompée.


Bon, de la coke, des médocs et des morceaux de fesse, il y en a, bien sûr. Mais pas que ça. Il y a le beau gosse tête à claques, sa copine canon un peu crucruche, le puceau looser et attachant, l'anorexique déjantée et toujours à l'ouest, le camé amoureux de sa prof, le musulman qui ne pense qu'au sexe mais n'oublie jamais ses prières entre deux petards-bière-autre(s), l'homosexuel danseur de claquettes totalement assumé, la petite noire sérieuse passionnée par sa musique, la prof qui finit par se faire son élève (camé et sdf mais amoureux)...


Tout ça mélangé dans un grande marmite et présenté sous la forme d'un épisode pour un portrait de chacun de ces personnages passionants, ça donne une petite soupe au goût légèrement amer mais délicieux.


Un groupe d'amis comme tant d'autres. Ils sont riches, intelligents voire géniaux pour certains, vivent dans de grandes maisons et font constamment la fête, approuvés par Papa Maman qui sont toujours absents ou en train de s'envoyer en l'air. Mais grattez un peu et voyez.


Cette série ne m'a pas rendue accro comme certaines autres dont je parlerai plus tard. Je ne me consume pas d'impatience en attendant que le tout dernier épisode paraisse aux USA. Je ne suis pas sans arrêt en train de vérifier dans combien de temps le téléchargement se termine. Non, je regarde un ou deux épisodes comme ça, et ça me va. C'est plutôt tranquille. Par contre, j'ai été étonnée de savoir que Le Rouquin appréciait assez Skins. Comme c'est une série très psy, j'avais pensé que ça l'aurait ennuyé. Ben non. Prends ça dans ta tête, mauvaise langue. On peut être Homme un peu rustre ET sensiblement cérébral.


Mon coup de coeur va au personnage de Cassandra Ainsworth, "Cassie", la jeune fille décalée qui ne mange jamais rien. Officiellement en réhabilitation (elle cache des poids dans sa culotte pour avoir son ticket de sortie de la clinique), elle ne se défait pas de son anorexie mentale et personne ne semble s'en préoccuper, ni ses parents qui préfèrent s'envoyer en l'air ni ses amis, si ce n'est Sid, dont elle est amoureuse. Mais lui n'a d'yeux que pour une autre et Cassie se retrouve presque invisible.


Avec son air d'oiseau tombé du nid, ses grands yeux éberlués, ses "whouah" et ses "graaave", Cassie passe pour une fofolle complètement larguée, ce qu'elle est bien un peu, il faut dire. Et c'est mon personnage préféré. Allez savoir.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

le citron 18/09/2009 13:10

hello, Oufff. A cause du mardi j'ai cru que l'on aurait pas de jeudi... Alors la bien que l'on soit vendredi je suis toute contente de pouvoir te lire à nouveau!!! MERCI... :) 

Kraby Krabette

  • : Le panier de crabes
  • Le panier de crabes
  • : Un peu de tout dans le même panier...
  • Contact

Recherche

Vieilleries